TARABUSTE Éditions
GALERIE/RESIDENCE

[Instantané d'œuvre et de vie] * Une galerie portative et l'idée que l'on détient par devers soi, un ensemble significatif d'un artiste et dont le commerce humain fait sens.

GALERIE/RESIDENCE

Christian LHOPITAL/Fabrice TREPPOZ - Le bal des effarés

Christian LHOPITAL/Fabrice TREPPOZ - Le bal des effarés 750.0 EUR

2022 / Lithographies de Christian Lhopital et texte de Fabrice Treppoz / Huit dessins traités en alugraphie sur grand papier pur coton  / L'ensemble signé par les auteurs est inséré dans un coffret au format de 40x50 cm. imprimé et façonné dans les ateliers de l'éditeur à Saint Benoît du Sault en avril 2022 / Tirage limité à 30 exemplaires.

 

... Nous sommes nés du grondement sourd de la matière. Tantôt enfoncés, engoncés jusqu'à la gorge dans une molle torpeur, comme engloutis dans un magma amorphe et spongieux. Tantôt putréfiés, pétrifiés dans une gangue d'angoisse, comme tétanisés jusqu'à la moelle. Liquéfaction ou inertie de l'être. Notre condition serait d'un tragique absolu si elle n'était pas cocasse et ridicule : la matière croupissante et flasque  où nous gémissons notre misère n'est souvent qu'une simple flaque d'eau ; le rocher de granit que nous hissons en vain au sommet de nos illusions n'est que la pauvre petite pierre qui roule sous nos pas. Il faut imaginer Sisyphe risible. Ni heureux ni malheureux, seulement risible. Bravaches, nous roulons notre bosse emphatique comme un trophée, nous escaladons les cols les plus pentus en criant victoire, mais en vérité nous sommes incapables de sortir le nez du guidon, de poser notre vélo et de contempler le paysage. Nous voilà ensablés jusqu'au cou, empêchés de parler, l'œil avalé par un flux de matière informe. le peu d'être qu'il nous reste s'enfonce dans les limbes. Du désir et de l'ennui. Du rêve et du cauchemar.  De la mémoire et de l'oubli. Et plus loin encoure, ou plus bas, plus profond, dans les limbes du mystère où se tissent la fine étoffe de l'existence et son frou-frou insolite... F. Treppoz